preloader

Nous sommes BIG against breast cancer

Intro text: 

Malgré d’importants progrès réalisés ces dernières années, le nombre de diagnostics de cancer du sein est en hausse. Il s’agit non seulement du cancer le plus courant chez les femmes, mais aussi de l’une des principales causes de décès imputables au cancer. Aujourd’hui, une femme sur huit risque d’avoir un cancer du sein. Chaque année, celui-ci provoque encore 522.000 décès dans le monde.

 

Nombre d’études menées par le réseau BIG posent des questions ne présentant pas d’intérêt commercial, mais dont les réponses pourraient aboutir à des améliorations significatives pour les patientes et la société. Dans quelles conditions peut-on administrer un médicament onéreux sur une courte durée ? Quelles patientes doivent suivre une radiothérapie ? Comment faire en sorte que les jeunes femmes atteintes d’un cancer du sein puissent réaliser leur rêve et avoir des enfants ?

Chaque année, trop de personnes doivent surmonter la douleur et les épreuves que leur impose le cancer du sein.

Nous nous sommes donné pour mission de changer ça.

Le cancer du sein chez l'homme

Les hommes ? Si le cancer du sein est définitivement plus courant chez les femmes, il peut aussi toucher les hommes. Ceux-ci représentent cependant moins de 1 % des cas.

Comme cette maladie est rare, la recherche de traitements spécifiques est aujourd'hui limitée. Les patients eux, sont bel et bien là.

Je soutiens la recherche

Les jeunes femmes

Les données disponibles démontrent que les femmes jeunes sont de plus en plus touchées par la maladie. En 2012, un cancer du sein a été diagnostiqué chez 1,67 million de personnes, dont 33 % avaient moins de 50 ans.

Je soutiens la recherche

Notre mode de fonctionnement

Intro text: 

La recherche est le seul moyen de comprendre le cancer du sein, son mode d’évolution, les raisons de sa progression, mais aussi les manières de finalement le guérir. Nous concevons, menons et facilitons la coordination d’essais cliniques internationaux. L’argent que nous récoltons est directement investi dans des recherches innovantes qui font une BIG différence pour les patientes et leurs proches.

Notre but est d’améliorer leur survie et leur qualité de vie en découvrant le traitement qui convient à chacune. Une collaboration à l’international s’impose pour réaliser des progrès significatifs dans la recherche sur le cancer du sein. Elle réduit la duplication inutile des efforts, étoffe nos connaissances sur le cancer du sein, accélère le développement de traitements plus efficaces et augmente la probabilité de guérison des patientes.

Il n’existe pas de traitement pour le cancer du sein mais BIG fait la différence en facilitant la collaboration internationale en vue de concevoir des essais cliniques et des programmes de recherche qui permettront de découvrir des traitements plus efficaces et in fine, un remède contre le cancer.

LE RÉSEAU BIG

Intro text: 

Breast International Group (BIG) est une association sans but lucratif qui forme le plus grand réseau international de groupes académiques de recherche dédié à trouver  des remèdes contre le cancer du sein. Depuis près de 20 ans, BIG mène à l’international des études cliniques et des programmes de recherche dans le but de découvrir des traitements plus efficaces contre le cancer du sein.

La collaboration à l’échelle mondiale est essentielle pour réaliser des avancées significatives dans la recherche sur le cancer du sein, réduire la duplication inutile des efforts, partager des données et renforcer la coopération entre scientifiques au-delà des frontières, accélérer le développement de traitements plus efficaces et augmenter la probabilité de guérison des patientes.

Aujourd’hui, le réseau BIG réunit 59 groupes répartis dans plus de 50 pays sur les 6 continents, il associe des milliers d’hôpitaux et d’experts de classe mondiale afin qu’ils collaborent à des recherches pionnières sur le cancer du sein.

Les groupes membres

En rassemblant des experts de niveau international, nous trouverons un remède contre le cancer du sein.